Le roman de FAUVEL

 

 

Introduction

 

Le roman de Fauvel est composé de deux livres : La carrière et le mariage de l'âne "Fourbe" en 1310 (1226 vers), et Les noces de l'âne "Fourbe" avec la passion de la vaine gloire en 1314 (2054 vers). On attribue fréquemment la paternité de l’œuvre à Gervais du Bus, qui en 1312, est chapelain d’Enguerrand de Marigny, ministre du roi Philippe le Bel. Mais seul le second livre est « signé » par une ruse qui dissimule le nom de Gervais.

 

Un « ami » de Gervais, Chaillou de Pesstain a retravaillé le texte dans une version avec 150 insertions lyriques, latines et françaises, et une amplification de près de 3000 vers. Version qui sert de base aux éditions musicales de Fauvel. Chaillou de Pesstain était peut-être le chevalier Raoul Chaillou, bailli d’Auvergne (1313-1316). Selon Elizabeth Brown, il s’agit d’un pseudonyme de Gervais, voire d’un éponyme pour tous les clercs de la chancellerie. Il est à noter que Chaillou aurait obtenu quelques pièces polyphoniques de Philippe de Vitry (1291-1361) le théoricien de l’Ars Nova.

 

Nous avons choisi de reproduire ici le tout début du Livre I, de cette œuvre blasphématoire et virulente. Ceci afin d’inviter le lecteur à (re)lire une œuvre véritablement provocante et « engagée » (sic !). Nous ne pouvons que déplorer, par contraste, le règne présent de la gaudriole d’Etat. Bien sûr, l’utilisation « allégorique » d’animaux pour une critique au vitriol du politique nous est que trop familière. Généralement, l’invocation de La fontaine écrase tout, si ce n’est Esope. Mais, peut-être que certains se souviendront d’Aristophane.

 

On analyse souvent Fauvel comme le composé de « de faus et de vel », c’est à dire la Fausseté Voilée. On voit également le nom FAUVEL comme l’acronyme de Flatterie, Avarice, Villainie, Variété, Envie, et Lascheté. Certes, et le jargon de Villon n’est pas loin. Cependant, on ne se demande presque jamais pourquoi il y a un âne dans la crèche, même si on se rappelle que Juda est roux.

 

Ignace le Teigneux

 

Livre I Vers 1-90 : Torcher Fauvel !

 

Sources

Dictionnaire des lettres françaises le Moyen Age, nouvelle édition sous la direction de Geneviève Hasenohr et Michel Zink, La Pochothèque, 1992.

Gervais du Bus, Roman de Fauvel, éd. A. Langfors, Paris, 1914-1919 (SARF, 63).

 

Interprétations musicales basées sur le ms. BN, fr. 146.

Studio der frühen Musik, Roman de Fauvel, EMI /classics, CDM7634302

Clemencic Consort, Roman de Fauvel, HM/France, HMA 190994

The Boston Camerata & Ensemble Project Ars Nova, Roman de Fauvel, Erato, 4509-96392-2

Bonus track

Philippe de Vitry, Motets et chansons, Sequentia, HM / Deutschland, RD77095.

 

Chroniques / Médiéval / Accueil