(catalogue non interactif, mais légèrement multimédia,

suite aux nombreux courriers de fans, pendant notre tournée au Japon)

 

Avertissements : Les films décrits sont tournés-montés en Hi 8. Pour les golios qui chercheront dans cette liste Nonnes suceuses en chaleur, nous conseillons de poursuivre la lecture de leur magazine préféré (et sous réserve de se faire greffer 400 Mo de Ram). Merci.

 

> Collection Frisson

La maison de l'angoisse

Titre original : The house of the rising blood, (1995)

Réalisation : John Goulnick

Avec : Ludovic, Allan, Floran, Anthony

Durée approximative : 15 minutes

Musique : honteusement pompée sur le Dracula de Coppola.

L'histoire : Quatre jeunes sympathiques garçons (Boby, bobby, bobie et bobbie) décident de passer leurs vacances dans une vieille maison en pleine campagne. Boby découvre un étrange passage vers des catacombes tandis que bobby va couper du bois pour faire un bon feu. Pendant ce temps, bobie, en compagnie de bobbie, met la main sur un mystérieux grimoire Cimmérien de Nécromancie (d'après lui). Or il s'avère que l'ouvrage est en fait un album des schtroumpfs, aussi bobbie ne se méfie pas et poursuit sa lecture tout en tripotant une curieuse statuette khmère du culte des morts. Boby, dans les catacombes après avoir trouvé un kriss, tombe nez à nez avec une créature fort peu sympathique qui le découpe avec un taille-haies. De retour, bobby constate l'absence de boby, ce qui plonge dans l'embarras les deux autres garçons.

 

> Collection Kung-Fu

 

La danse mortelle de Dragon rouge

Titre original: The mortal dance of red Dragon part. 1. (1995)

Production : Raoul Chow

Réalisation : Haïdoken Incorporation

Avec : Ludovic, Allan, Floran, Anthony, Xavier

Durée approximative : 17 minutes

Musique : Medley brothers

L'histoire : Deux ignobles mercenaires (King le jamaïcain et Matrix l'américain) décident de voler les griffes du dragon dont Maître Woo, vénérable maître de l'Ecole du Hokuto, est l'actuel dépositaire. Cependant, un jeune élève du Maître, Dragon noir, supporte de moins en moins l'enseignement strict de l'Ecole, impétueux dans sa jeunesse. Il provoque en duel Dragon rouge et revêt le kimono noir de l'ordre hérétique des triades rouges avant de quitter l'Ecole pour des sentiers aventureux, fou qu'il est. Maître Woo est très affligé par son meilleur élève qui devient sa pire deception. Son coeur est desséché comme un bonzaï, mais il n'en laisse rien paraître et continue de parfaire l'entraînement de Dragon rouge en lui enseignant l'art de la stratégie mandchou et le kata de la mangouste. King et Matrix parviendront-ils à commettre leur horrible forfait ? Dragon noir réintégrera-t-il l'Ecole du Hokuto ? Maître Woo saura-t-il lui pardonner et garder les griffes du dragon ?

Les griffes du dragon

Titre original : The mortal dance of red Dragon part. 2. (1996)

Production : Bernadette Chow

réalisation : Haïdoken Incorporation

Avec : Ludovic, Allan, Floran, Anthony, Xavier

Durée approximative : 18 minutes

Musique : Medley brothers (dont Lalo Schriffin)

L'histoire : Après la réconciliation avec Maître Woo, Dragon noir réintègre l'Ecole du Hokuto et se voit confier, tout comme Dragon rouge, la garde d'une des griffes du dragon. Maître Woo a quant à lui la griffre de la tempérence, dite Wen lang fou, seule capable de dompter les forces telluriques des griffes du mandarin. Cependant, un étrange guerrier lui apparaît en rêve, aussi Maître Woo devient anxieux. Tout semble aller pour le mieux mais un jour qu'il envoie Matrix (qu'il a reccueilli et qui suit son enseignement) chercher des lychees, ce dernier trouve mystérieusement la mort. Dragon noir est devenu récréant, il passe son temps à jouer de la flûte, et comme le dit Maître Woo : "l'Ecole du Hokuto barre en couilles" car un message l'informe que Cheen Lee a été kidnappée. Dragon noir se propose pour le duel, mais Maître Woo, qui doit relever l'honneur de l'Ecole, malgré son âge vénérable, décline la généreuse proposition par ses mots : "même un bond de 108000 lee ne saurait passer au dessus de la main de Bouddha". Survient sur ces entrefaits, un autre américain, Johnny Cage, dont l'arrogance n'a d'égale que sa pilosité. Qui est cet étrange guerrier ? Que veut il ?

 

> Collection Epopée

 

L'épée d'Asgaarl

Titre original : The tragic fate of Lord Xultan against the terrific doom legions of Stygia part 1. (1996)

Production : Armoric Incorporation

réalisation : John Schlinger

Avec : Ludovic, Allan, Floran, Anthony, Xavier, Christophe

Durée approximative : 20 minutes

Musique : Medley brothers (dont Basil Poledoutis)

L'histoire : Lord Xultan recherche la fabuleuse épée d'Asgaarl qui, selon la légende (et les tablettes de Skelos), permet à celui qui la possède d'être le maître des Trois Royaumes. Aussi, il fait emprisonner le meilleur forgeron de Cimmérie, pour qu'il la lui livre. Le malin forgeron parvient à refourguer une autre épée en dupant Lord Xultan mais y laisse la vie. Or, le fils du forgeron, Lug, élevé par Günär au lait de brebis, apprend l'horrible vérité grâce à Kendoken, un sage qui lui conseille d'aller trouver Iggdrassil pour accomplir sa quête. Cependant, ce n'était pas le véritable Kendoken, il s'agissait de Sathol, prêtre de Seth et conseiller de Lord Xultan. L'âge noir arrivera-t-il ? Lug parviendra-t-il à trouver l'épée d'Asgaarl avant Lord Xultan et ses mercenaires du Werkreuz ? Pourquoi Sathol a-t-il trahi son maître issu de la lignée trois fois saintement maudite ? Qui sera le maître des Trois Royaumes ?

 

> Collection Suspens

 

Type 3

Titre original: Type Tree (1995)

Production : Salut vieux t'as pas dix briques ?

réalisation : Brillante

Avec : Raphaële,François, Xavier, Sophie

Durée approximative : 20 minutes

Musique : inexistante

L'histoire : Une jeune édudiante consulte les annonces immobilières et découvre un appartement type 3 (d'où le titre) à louer. Elle se décide pour la visite, et se rend à l'adresse indiquée (maline, hein ?). Mais (sic) un curieux locataire l'attend déjà et la visite tourne mal car l'appartement comporte deux pièces identiques. De plus, le précédent locataire qui conduit la visite, devient pour le moins énigmatique quant aux conditions de location. Un climat étrange permet de nombreux quipropos désopilants jusqu'à ce qu'un nouveau visiteur apparaisse. Notre avis : un petit bijou d'absurdité dans la lignée du Locataire et de Pizza's Advengers (c'est dire).


Dans un esprit similaire, sur la Toile, ne manquez pas :

Les Blutchs

GROUMF Productions

GLADIATORZ

 

Inédit / Accueil / Médiéval / Essais / Divers / People